Millennials, la génération qui secoue l'Amérique

9,48 € TTC

« Aux États-Unis, chaque génération est un nouveau pays », écrivait Tocqueville. La quatorzième génération américaine, les « Millennials », nés entre 1981 et 1996, lui donne raison. Forte de ses 75 millions de membres, elle est la plus diverse de l’histoire du pays, la plus diplômée, la plus ouverte culturellement et, électoralement, la plus à gauche depuis les années 1960.

Vue de l’esprit ? Divagation ? Parle-t-on bien des États-Unis d’Amérique présidés par Donald Trump ?

L’Amérique des Millennials – jeune, plurielle et progressiste – est en effet l’antithèse de l’Amérique de Trump – vieillissante, blanche et conservatrice. Elle a déjà aiguillé le pays vers des avancées sociétales (mariage gay, légalisation de la marijuana).

Saura-t-elle mener une « révolution politique » en assurant la défaite de Donald Trump lors de la présidentielle de 2020 et en permettant la mise en œuvre du programme le plus radical depuis le New Deal ?

Christophe Deroubaix
Histoire