Parce que chaque élève compte

14,50 € TTC

Que peut l’école face aux inégalités sociales, à ce qui est dénoncé comme un « recul des valeurs de la République », aux mémoires douloureuses, au sentiment d’abandon et de relégation de certains quartiers ?

Elle peut faire beaucoup !

C’est ce que montrent les textes réunis dans cet ouvrage, où des enseignant.e.s, parents et élèves racontent des parcours, expériences et innovations pédagogiques qui font mentir tous les discours fatalistes : en conduisant une enquête historique sur le convoi numéro 77 parti en 1944 de Drancy pour le camp d’Auschwitz-Birkenau, les élèves d’une classe de troisième deviennent à leur tour historiens d’un événement devenu soi-disant impossible à enseigner ; grâce à un projet photographique avec un artiste contemporain sur l’image des jeunes des « quartiers », une classe de CM2 découvre l’importance des représentations, et l’importance de les transformer…

À l’heure où l’école est l’objet d’un discours décliniste, où certains prétendent qu’il n’est plus possible d’y enseigner l’histoire de la colonisation ou la Shoah, ou d’autres affirment que certains territoires sont « perdus pour la République », il semble indispensable de faire entendre d’autres voix. Cet ouvrage donne la parole à une école où l’on pense que chaque élève compte, que tout peut être enseigné, et qu’aucun élève n’est « perdu », à condition de l’inviter à s’emparer lui-même du savoir.

<!-- [if gte mso 9]> <w:LsdException Locked="false" Priorit

9782708253933
Accueil