Je voulais une chance de vivre

16,00 € TTC

Selon le rapport 2018 du ministère de la Justice, 17 022 mineurs non accompagnés (MNA, autrefois dénommés « mineurs isolés ») étaient accueillis ou pris en charge en France.

Enfants ou adolescents, majoritairement issus de l'Afghanistan, de la République démocratique du Congo (RDC) et de la Guinée, ils ont fui la guerre, les violences ou les discriminations. Ils ont mis leur vie en danger lors de parcours migratoires périlleux.

Ces jeunes sont des « enfants » au sens de la Convention internationale des droits de l’enfant. Ce sont des personnes isolées, vulnérables.

L’ambition de ce livre est de leur donner un visage et une voix, au travers de 11 récits personnels. Des garçons, mais aussi des filles, moins nombreuses à tenter l'aventure.

Dans ces témoignages bruts, ils livrent des fragments de leur histoire : leur vie quotidienne dans leur pays d’origine, la situation qui a déclenché le départ, leur parcours, leur arrivée en France, leurs rencontres.

Ce livre propose d'aller à la rencontre de jeunes filles et garçons malmenés par l'exil et le labyrinthe administratif français, mais qui parviennent parfois, petit à petit, à se reconstruire, à être de simples adolescents, à ne plus avoir peur. À vivre au lieu de survivre.

Je voulais une chance de vivre existe également en version epub ! Le format a été enrichi d’illustrations, cartographies et d’éléments de navigation pour suivre au plus près les parcours et témoignages de mineurs isolés étrangers.

Dans le document en ligne ici, nous vous présentons des pistes de prolongements pédagogiques (en classe, notamment de quatrième, ou en lycée d’enseignement général ou professionnel... ) ainsi que des pistes d’animation et de sensibilisation auprès de différents publics (adolescents, jeunes, adultes...).

9782708253537
Actualité et société
14 cm * 20 cm
200 pages

« Leur donner la parole, tout simplement. » - Stéphane le Puill, Le Journal du Val-de-Marne, le 2 février 2021.

 

« Je voulais une chance de vivre [donne] un visage et une voix à ceux qui sont d’ordinaire ramenés à des chiffres, bien moins embarrassants. » - Christophe Lehousse, Le Magazine de la Seine-Saint-Denis, 2 novembre 2020.

 

« Une parole rare, et émouvante. » - Jennifer-Laure Djian, La Voix du Nord, 22 octobre 2020.

« Un livre [qui] rassemble les récits saisissants de onze mineurs isolés… » - Gwenael Bourdon, Le Parisien, 25 décembre 2020 (article réservé aux abonnés).

Dans le document en ligne ici, nous vous présentons des pistes de prolongements pédagogiques (en classe, notamment de quatrième, ou en lycée d’enseignement général ou professionnel... ) ainsi que des pistes d’animation et de sensibilisation auprès de différents publics (adolescents, jeunes, adultes...).