Précarisés, pas démotivés! Les jeunes, le travail, l'engagement

Envoyer Imprimer PDF

Un livre à méditer pour un syndicalisme motivé !

Il faut lire Michel Vakaloulis. Fondé sur deux enquêtes de terrain, il bouscule les idées reçues sur les jeunes salariés, sur leur rapport au travail et à l’engagement, il bat en brèche le fatalisme et la victimisation. Il met au jour des possibles.

Précarisés, mais ni résignés, ni démotivés ! En prise directe avec le réel, cet ouvrage dessine un autre paysage de la jeunesse au travail, dans sa diversité. Inégalités, discrimination et sentiment de ne pas être écoutés, dans l’entreprise, au travail et aussi du syndicalisme ? Inquiétude face à l’avenir et défiance envers une société de l’incertitude ? Certes, mais ce dont témoigne l’auteur, ce sont des jeunes qui bougent, en quête de solidarité, à la recherche de nouveaux repères pour « bien travailler »[1] pour une utilité sociale reconnue, des jeunes qui aspirent à un autre regard, à une autre écoute des différents acteurs au travail, des jeunes prêts à s’indigner. Il y a des besoins de liberté et de responsabilité. Il y a de l’attente et aussi de la disponibilité pour des engagements militants. Il y a l’envie d’être acteurs.

Si l’entreprise et la société sont appelées à la barre, le syndicalisme est directement convoqué ; son rôle, ses pratiques, sa capacité de dialogue et de proposition sur tout ce qui fait aujourd’hui les préoccupations et les aspirations des jeunes au travail sont clairement interpellés. Il y a comme jamais des rendez-vous à ne pas manquer comme l’avait déjà montré une enquête de l’UGICT CGT pour un syndicalisme « porteur et promoteur de projets accessibles à tous qui rende crédible l’idée qu’un autre monde est possible »[2]et qui sache faire le premier pas et répondre aux attentes de la jeunesse salariée.

Comprendre le réel des jeunes pour mieux agir avec eux, telle est bien la leçon de choses que nous dispense ce livre décapant ; à coup sûr un défi pour organisations syndicales motivées … !

 


[1] Cf. « Laissez-nous bien travailler » Marie-Jo Kotlicki – Jean-François Bolzinger – Editions de l’atelier - 2012

[2] Cf. note de l’éditeur

 

Gérard Alezard, ancien secrétaire confédéral de la CGT
Vice-président honoraire du CESE


Mise à jour le Vendredi, 31 Mai 2013 15:22  

A propos

Les Editions de l’Atelier s’attachent à mettre en valeur les expériences humaines afin d’analyser les grandes questions de société, décrypter le passé, inventer le présent. Les ouvrages visent à accroître la capacité de chacun à être acteur et à favoriser la transformation du monde vers plus de démocratie, de justice, de fraternité.

En savoir plus

 

Suivez-nous


Rechercher

newsletter

Amis des Editions de l’Atelier