La nationalisation de l'énergie

18,00 € TTC

En 1944, alors que la France est libérée et que s'engage la reconstruction, le premier gouvernement de la IVe République amorce, sur la base du programme du Conseil national de la Résistance, une série de réformes économiques et sociales inédites dans l'histoire du pays. Dans ce cadre, au ministère de la Production industrielle, le communiste et ancien résistant déporté à Buchenwald, Marcel Paul, livre une bataille acharnée pour que la Nation ait la maîtrise de l'énergie, de sa production à sa distribution.

Il se heurte à l'opposition tenace de sociétés privées dispersées. La nationalisation de l'énergie est finalement votée le 8 avril 1946, donnant ainsi naissance à EDF-GDF, puis aux Charbonnages de France avec la loi du 17 mai. Enfin, le Commissariat à l'énergie atomique voit le jour, avec Frédéric Joliot-Curie comme haut-commissaire. Durant plusieurs décennies, ces entreprises bien connues de tous vont constituer des éléments essentiels de l'industrie française.

Pourtant, qui sait combien le combat fut âpre au Parlement pour leur donner naissance ? Qui se rappelle que pour la première fois, les salariés de ces entreprises purent bénéficier d'un statut social précurseur leur donnant le droit d'intervenir dans leur gestion ? C'est à ce travail de restitution d'un combat aussi long que laborieux que René Gaudy s'attèle dans cet ouvrage, évoquant pour la première fois l'ensemble du secteur de l'énergie : électricité, gaz, mais aussi charbon et nucléaire.

Une invitation à redécouvrir cette histoire à l'heure où les privatisations partielles ou totales de ce secteur posent la question de la maîtrise du domaine décisif de l'énergie par les citoyens.

René Gaudy
9782708244863
Travail et solidarités
16 cm * 22 cm
240 pages
08-04-2016